Home Blog Comment glossaires et mémoires vous font capitaliser sur vos projets de traduction.

Comment les glossaires et les mémoires peuvent vous faire capitaliser sur vos projets de traduction ?

Parmi les avantages d’établir une relation de confiance durable avec une agence de traduction, beaucoup de nos clients retiennent la création de glossaires et de mémoires de traduction dédiés.
En traduction, comme ailleurs, l’exercice du métier nécessite d’avoir recours à toute une palette d’outils. On pense bien sûr au matériel informatique et aux logiciels spécialisés. Nous abordons dans cet article d’autres outils dont l’usage parfois méconnu représente bien des avantages : il s’agit des glossaires et des mémoires de traduction.

 

Portraits de deux outils complémentaires pour l’harmonisation de votre communication

 

Présenté sous forme de tableau, un glossaire est une liste de termes clés dans une langue accompagnés de leur traduction dans une langue cible, parfois dans plusieurs langues. Il se différencie du simple lexique par la présence de la définition pour chaque terme, parfois de commentaires. Spécifiques à des thématiques particulières, à des métiers ou à des produits, les glossaires sont soit établis par les entreprises elles mêmes, soit par le prestataire linguistique au fur et à mesure qu’il travaille sur la traduction. Dans ce cas, les glossaires seront validés par les clients afin de s’assurer de leur exactitude. Les glossaires sont le fruit d’un travail long et minutieux, nécessitant un travail de recherche de fond.

Une mémoire de traduction s’apparente davantage à une base de données : il s’agit d’un fichier bilingue généré via un logiciel de TAO (« Traduction assistée par ordinateur ») qui regroupe tout le corpus des traductions effectuées pour un même client. Elle contient l’ensemble des textes sources traduits – découpés en segments – ainsi que leur traduction. Au fur et à mesure de sa constitution (on dit que l’on « alimente » une mémoire), elle représente une base de données très intéressante pouvant être réutilisée à chaque nouveau projet.

En résumé, un glossaire est un recueil de termes clés spécifiques à une thématique, une mémoire de traduction est une base de données de traduction spécifique à un client.

 

Gain de temps et cohérence terminologique

 

Si leur élaboration nécessite d’abord de passer un certain temps, les glossaires et les mémoires sont des outils qui permettent in fine d’en gagner beaucoup. Les glossaires représentent des mines d’or pour les traducteurs, qui ont à portée de main l’ensemble de la terminologie spécialisée à utiliser. Non seulement le traducteur gagne un temps précieux en termes de recherche, mais il est sûr de pouvoir s’appuyer sur un outil validé et fiable.

Les mémoires sont quant à elles extrêmement utiles dans le cadre des demandes récurrentes d’un même client. En récupérant les occurrences déjà traduites lors de précédents dossiers, le travail gagne en efficacité : ce qui a déjà été traduit sera récupéré et prétraduit par l’outil de TAO, réduisant ainsi le volume total à traduire, et donc les coûts.

Les mémoires sont également utiles pour vérifier le vocabulaire précédemment utilisé, ainsi que le style, permettant au traducteur d’assurer une cohérence aussi bien stylistique que terminologique.

 

Des outils à alimenter, à mettre à jour, à partager…

 

Les glossaires et les mémoires de traduction sont des outils « vivants » qu’il convient d’enrichir au fur et à mesure des projets réalisés. Ils demandent un travail de fond spécifique : au sein d’agences de traduction comme Ubiqus, ce travail est assuré par les responsables linguistiques et les chefs de projets. Lors de l’étape de relecture, ces derniers vérifient que la traduction respecte les éléments issus de la mémoire (terminologie, style) et ils veillent à l’alimenter une fois la relecture terminée. Ce sont également les responsables linguistiques qui se chargent d’ajouter de nouvelles entrées aux glossaires si nécessaire, et de les envoyer aux traducteurs externes à chaque nouveau projet. Leur niveau d’expertise et leur perspicacité sont des qualités indispensables au maintien de glossaires et de mémoires fiables et à jour.

Même si ce sont plutôt des outils utilisés « dans l’ombre », les glossaires et mémoires de traduction assurent pourtant un rôle de premier plan pour capitaliser sur le travail de traduction déjà réalisé et ainsi assurer des traductions de qualité. Dans une optique de collaboration sur le long terme avec un prestataire linguistique, ils ne doivent pas être négligés !

Découvrez
d’autres articles…

Etat de l’art de la traduction machine d’Ubiqus au 2ème semestre 2020

Devenu incontournable de la traduction automatique, le Groupe Ubiqus s’appuie sur le framework OpenNMT-py pour garder une longueur d’avance sur les acteurs grand public de la traduction automatique comme DeepL ou Google. À travers U-Translate, sa plateforme totalement en ligne et sécurisée, Ubiqus met à disposition de ses clients les meilleurs moteurs sectoriels du marché, pour des domaines métiers tels que finance, juridique, technique ou médical ainsi que des moteurs totalement personnalisés à la terminologie du client.

En savoir plus

Et si on parlait de votre projet ?